La richesse unique des vins de Bourgogne

par Jan 6, 2022Oenologie

Le vin, en compagnie du fromage bien entendu, est l’un des marqueurs de la richesse du terroir hexagonal les plus ancrés dans la conscience collective, qu’il s’agisse des Français eux-mêmes, mais également parmi les citoyens du monde entier. La réputation de nos appellations les plus emblématiques n’est en effet plus à établir ; et les références les plus prestigieuses ne sont pas les seules à se disputer les tablées. Ainsi, du petit vin de pays au champagne grand cru classé, en passant par l’élégance d’un gewurztraminer ou la rondeur tannique d’un vin du sud ouest ; les possibilités qui s’offrent aux amateurs se caractérisent par leur exubérance. Ainsi, nous voudrions dans cet article nous pencher en particulier sur les vins de bourgogne, biens connus des fins connaisseurs et qui mérite d’être découverts par les néophytes. Passage en revue des multiples raisons qui font de ces vignobles uniques un incontournable dans chaque cave qui se respecte. 

Une multiplicité de terroirs uniques rassemblés dans un seul territoire

Depuis quelques années, les vins de bourgogne ont vu leur succès passer un nouveau cap, ayant rencontré un nouveau public en France, mais aussi à l’international, faisant grimper leur cote à des niveaux inédits jusqu’alors. Ils restent néanmoins encore abordables, vous pourrez constater sur ce lien saint véran prix qu’il est encore possible de se faire plaisir, et pourquoi pas d’investir, car cette tendance devrait à coup sûr se confirmer dans la décennie future. 

En effet, à l’image de son héritage historique, la variété et la richesse viticole bourguignonne sont reconnues par les amateurs comme les grands connaisseurs de l’art œnologique. Le parfait alliage entre tradition, savoir-faire et terroirs uniques, qui existent dans le vignoble bourguignon, ont conduit l’UNESCO à inscrire les climats de bourgogne à son patrimoine mondial depuis 2015. Cela a fortement contribué à faire monter les cotes de ces grands crus, qui ont bénéficié d’un découpage des plus minutieux à cette occasion.

Cela a conduit à l’identification et l’enregistrement de pas moins de 562 premiers crus, un chiffre à lui seul impressionnant, mais qui est d’autant plus signifiant au regard de la superficie restreinte ou ces appellations sont concentrées. Cela donne donc du grain à moudre et beaucoup de découvertes en perspective pour ceux désirant en explorer les foisonnantes subtilités. 

Un autre facteur faisant augmenter l’intérêt des vins de Bourgogne est leur relative rareté, causée par une production limitée accentuée par les aléas climatiques ; qui ont contribué à réduire les volumes de production ces dernières années. Ainsi, les plus grandes appellations bourguignonnes tutoient désormais les sommets dans les salles de vente où ils ont rejoint les grands crus du bordelais. Vous l’aurez ainsi compris, les nectars des vignobles de Bourgogne ont enfin atteint le podium des plus grands vins, et cela concerne les rouges comme les blancs, une place que ses admirateurs de toujours lui ont toujours accordée. Il faut donc se dépêcher d’approvisionner nos étagères avant qu’il ne soit trop victime de son succès ; et surtout, car faire le tour de tous ces trésors ne se fera pas en un jour.