Le cépage : la matière première du vin

par Juin 7, 2021Oenologie

Depuis des siècles, le vin est le breuvage par excellence qui accompagne les repas. Et s’il est connu qu’il est fabriqué à partir des raisins, il n’en demeure pas moins que toute sorte de raisin n’est pas bonne à la vinification. Le vitis vinifera est l’espèce de vigne qui permet de produire le vin. Il comprend plusieurs variétés appelées cépages. Quelles en sont les caractéristiques ?

Le bon cépage

Un bon cépage est celui qui est propice à une vinification abondante, qualitative et suffisamment résistante aux maladies.  La nature du sol est également un facteur très important pour le rendement du cépage. Certaines vignes peuvent être cultivées n’importe où, tandis que d’autres évoluent en fonction des variations du climat. Il revient alors au vigneron de développer toutes les attentions possibles envers son métier.

 

Éléments de reconnaissance d’un cépage

Par la vue, la forme des feuilles et des grappes, leurs couleurs, leurs tailles et leur densité favorisent leur identification. Mais il faut surtout dire que c’est un œil exercé qui peut le faire.

Par le goût, il est important de savoir que le même cépage peut servir à produire diverses qualités de vin. Le tout dépend de beaucoup de facteurs tels que le milieu naturel, les constituants, procédés de fabrication… Par exemple, le chardonnay peut être vif et minéral en période fraîche, ou exotique sous un climat plus chaud.

Caractère non exclusif

Comme mentionné plus haut, le même cépage est capable de donner différents types de vin. Le type d’élevage, le terroir, le climat, la vinification… sont autant de facteurs de personnalisation du goût du vin. Il en est de même pour l’effet du temps. Aussi, il n’est pas tout à fait juste de se baser uniquement sur le cépage pour déterminer la personnalité du vin. Les connaissances des cépages sont donc utiles à l’amateur, mais ne sont pas suffisantes pour déterminer avec précision la personnalité du vin.